Agroécologie - Gestion durable des terres - Protection et restauration de la biodiversité - Résilience au changement climatique - Amélioration de la nutrition - Agroforesterie - Aquaculture - Élevage - Agriculture - Restauration forêts naturelles - Comptabilité rurale simplifiée - Foyers améliorés et combustibles de substitution - Développement humain - Restauration et protection des ressources naturelles - Agriculture de conservation - Développement agriculture familiale - Renforcement de capacités - Sécurité alimentaire - Aquaponie - Lombriculture - Protection de source
Mission-Objectfs-Approches stratégiques

Changement climatique

Changement climatique

  • Les changements climatiques étant un des problèmes cruciaux auquel le monde entier doit faire face depuis quelques temps, les activités de l'ANAE sont axés sur ce thème depuis quelques années. Elles portent sur l'atténuation et l'adaptation aux changements climatiques à travers la mise en œuvre de divers types de projets :

  • - Projets de restauration de forêts dégradées permettant la séquestration de carbone, réduisant ainsi le taux de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère : projet TAMS, restauration de la biodiversité du corridor Mantadia- Vohidrazana avec 07 ONG locales (AGA, ECOPHI, GERP, MATE, MITSINJO, PNAM, SAF FJKM) et les communautés riveraines du corridor

  • - Projets de reboisement communautaire permettant la séquestration de carbone, réduisant ainsi le taux de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère, projets réalisés par des communautés de base ayant contracté des transferts de gestion avec l'administration forestière

  • - Projets de diffusion des systèmes de cultures sous couverture végétale conduisant au piégeage du carbone du fait de l'absence de perturbation du sol et de la séquestration par les couvertures végétales permanentes, moyen de réduction des émissions de GES en étant une technique alternative au tavy (culture itinérante sur brûlis). Par ailleurs, la mise en place de pâturage améliorée permet d'atténuer les feux de brousse réduisant ainsi les émissions de GES

  • - Projets de diffusion de foyers améliorés avec utilisation de combustibles de substitution conduisant à la déforestation évitée dont la réduction d'émissions de GES pourra faire l'objet de vente de carbone

  • - Projets d'appui des communautés riveraines de corridor forestier dans la mise en oeuvre d'activités génératrices de revenu garantissant la préservation des ressources forestières, en d'autres termes la déforestation évitée dont la réduction d'émissions de GES pourra faire l'objet de vente de carbone

  • Pour tous projets « carbone », un système de suivi carbone doit être mise en place afin d'évaluer la quantité de carbone séquestré par les activités qui seront, par la suite, vérifiée et certifiée avant tout paiement de revenu carbone. Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre du projet TAMS , des parcelles permanentes de suivi (PPS) ont été mises en place au niveau desquelles se feront la collecte périodique de données sur la croissance des arbres. Par ailleurs, des modèles allométriques spécifiques au projet qui utilise une soixantaine d'espèces autochtones sont en cours de conception par toute l'équipe de gestion et de réalisation du projet. Une fois les modèles établis, les données collectées au niveau des PPS permettront de quantifier le carbone séquestré à partir des diverses équations créées.