Agroécologie - Gestion durable des terres - Protection et restauration de la biodiversité - Résilience au changement climatique - Amélioration de la nutrition - Agroforesterie - Aquaculture - Élevage - Agriculture - Restauration forêts naturelles - Comptabilité rurale simplifiée - Foyers améliorés et combustibles de substitution - Développement humain - Restauration et protection des ressources naturelles - Agriculture de conservation - Développement agriculture familiale - Renforcement de capacités - Sécurité alimentaire - Aquaponie - Lombriculture - Protection de source
Mission-Objectfs-Approches stratégiques

Gestion Conservatoire des Eaux et des Sols (GCES)

Gestion Conservatoire des Eaux et des Sols (GCES)

  • Les techniques et pratiques traditionnelles sans souci ni de conservation, ni de protection des ressources en sol et en eau, occupent une place importante dans les systèmes agraires malgaches. En outre, les disparités locales de ces pratiques agricoles correspondent à des contextes, de caractéristiques (climat, relief, sol), de processus hydriques et écologiques, de conditions humaines, de ressources et de potentialités de développement variables dont leurs actions conjuguées convergent vers l’érosion.

  • Pour contribuer à la réduction de ces phénomènes d'érosion et à la gestion rationnelle de la fertilité des sols, l'ANAE propose des techniques éprouvées facilement adaptables aux différentes conditions agro-écologiques des zones d'intervention. Il s'agit, entre autres

  • - des techniques d'aménagement des terrains en pente avec des dispositifs mécaniques anti-érosifs (canaux de protection, canaux d'infiltration) et/ou des dispositifs biologiques (haie vive d'arbustes ou de graminées, andains) mis en place suivant des courbes de niveau pour garantir leurs efficacités

  • - des techniques agro écologiques telles les systèmes de cultures sur couverture végétale, l'agroforesterie, le compostage, l'association de cultures dans la conduite de culture maraîchère

  • - des techniques de végétalisation des espaces dénudées : reboisement utilisant des couvertures végétales pare-feu, embroussaillement avec des espèces arbustives à croissance rapide et à usage multiple, enherbement avec des espèces fourragères permettant d’assurer l'alimentation du bétail et évitant ainsi les feux de brousse

  • - des techniques de restauration de forêts dégradées : collecte et traitement de graines forestières, production d'espèces autochtones en pépinière, préparation des terrains à restaurer et technique de mise en terre des jeunes plants autochtones

  • - des techniques de correction et de stabilisation de lavaka : dispositifs mécaniques et biologiques.